• gkr

Model AG met un terme au recyclage de briques à boisson en raison de l’absence de conditions cadres

La mise hors service provisoire de l’installation de recyclage constitue un coup dur regrettable pour l’économie circulaire suisse. Cette démarche ne sonne pas pour autant le glas du recyclage des briques à boisson. En guise de solution transitoire, l’Association pour le recyclage des briques à boisson Suisse (RBS) met sur pied un recyclage alternatif au niveau transfrontalier, ce qui est également le cas pour d’autres matières collectées.


L’installation de recyclage à Weinfelden est la seule capable de valoriser les briques à boisson en Suisse. Cependant, l’entreprise Model AG vient de décider d’interrompre provisoirement le recyclage des briques à boisson. Ce qui constitue la norme à l’étranger depuis 30 ans déjà va donc être aboli momentanément en Suisse, pays pauvre en matières premières, qui plus est.

L’une des principales raisons de cet interruption réside dans le taux d’affectation insatisfaisant de l’installation, dû à l’absence d'un système de collecte des briques à boisson à l’échelle nationale. En effet, l’exploitation efficace et économique d’une installation de recyclage en Suisse présuppose impérativement l’utilisation constante des capacités grâce à une collecte à large échelle. «Nous avons fait preuve d’esprit pionnier en mettant à disposition une nouvelle installation, dans l’espoir que de nouveaux systèmes de collecte seraient mis en place. Malheureusement, il n’existe toujours pas de contribution anticipée de recyclage pour la collecte des briques à boisson en Suisse», regrette Daniel Ballmann, Chief Marketing & Communications Officer de Model AG. L’installation a été mise en service au printemps 2017 et développée continuellement depuis. Afin d’évaluer un éventuelle réexploitation par Model AG, le taux d’affection de l’installation devrait être garanti et quelques défis technologiques devraient également être résolus.

En principe, l’installation de Model AG serait en mesure de recycler d’autres matériaux à base de papier, utilisés de plus en plus souvent en guise remplacement des emballages plastiques.

Nous avons fait preuve d’esprit pionnier en mettant à disposition une nouvelle installation, dans l’espoir que de nouveaux systèmes de collecte seraient mis en place. Malheureusement, il n’existe toujours pas de contribution anticipée de recyclage pour la collecte des briques à boisson en Suisse


Dans les pays limitrophes, bon nombre d’entreprises de recyclage se chargent de la valorisation des briques à boisson depuis bien des années. «Les quantités infimes actuellement collectées en Suisse ne permettent pas à Model AG de maintenir sa prestation. À moyen terme, nous avons la possibilité de les recycler à l’échelle transfrontalière. Les capacités y seraient également garanties à plus long terme. Toutefois, nous privilégions une solution suisse en coopération avec Model AG», explique Simone Alabor, directrice de l’Association pour le recyclage des briques à boisson Suisse.

Actuellement, les revendications axées sur le renforcement de l’économie circulaire suisse se font de plus en plus pressantes au sein du Parlement fédéral. En raison de son savoir-faire, l’Association pour le recyclage des briques à boisson Suisse souhaiterait participer activement au débat, afin de contribuer à trouver une solution à un problème systémique. Il s’agit ainsi de combler la lacune liée à l’absence de conditions cadres. À cet égard, des conditions cadres unitaires pour tous les emballages s’avèrent décisives.

57 Ansichten
  • gkr_e-mail
  • Facebook - Schwarzer Kreis
  • Instagram - Schwarzer Kreis
gkr_love.png

Restez informé – abonnez-vous à notre newsletter.